× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

TECHNIQUE FACILE POUR FAIRE DES MEUBLES SOI-MEME

Présentation

Une petite table de nuit facile à faire soi-même
Une petite table de nuit facile à faire soi-même

Anciennement, on ne disposait pas de colle efficace, même les vis relevaient de la «high-tech». Pour construire des meubles il fallait recourir à des assemblages sophistiqués. Vous avez certainement entendu parler des tenons, mortaises, chevilles et autres queues d'aronde. Si le sujet vous intéresse, le site www.bois.com a réalisé une page pédagogique sur ce sujet. Maîtriser ces techniques est un métier : celui d'ébéniste ou de menuisier.

Aujourd'hui les meubles sont surtout construits grâce aux panneaux de particules, de fibres, contreplaqué... Cette technique s'industrialise bien, offre une grande liberté d'agencement, mais elle n'est pas très créative. Ce sont les meubles que l'on peut se procurer pour trois fois rien dans le commerce de masse. Elle se révèle difficile à pratiquer chez soi, car elle ne tolère aucune imprécision.

La technique originale de l'«Atelier du Bois Facile», à base de planches brutes (les «voliges» des planches de coffrage en plus minces), n'était pas praticable il y a quelques dizaines d'années. Elle est maintenant rendue possible par la disponibilité de vis auto-percantes («vis à placo»), de colles extraordinairement performantes («Sikaflex») et d'outils électriques légers, puissants et bon marché.

Voici la réalisation d'une petite table de nuit. S'il s'était s'agit d'une grande armoire le procédé aurait été le même.

Ces photos sont déjà anciennes (2002). Aujourd'hui je préfère donner le conseil de commencer par les coins et reboucher avec du «Sintobois» plutôt qu'avec le Sikaflex, etc...

Toutes ces astucves sont expliquées en détail dans les livres pour faire ses meubles soi-même proposés par la «Librairie du Bois-Facile». Ils sont présentés en détail sur le site internet www.plan-de-meuble.com qui leur est dédié.

La méthode du «Bois Facile» est largement improvisée. Nul besoin de plan, un simple croquis suffit pour commencer. Ainsi sur cette série de photos la décoration qui n'était pas prévue au départ à été rajoutée à la fin.

L'outillage est limité, ni outil à main, ni machine à bois mais des outils électroportatifs de base. L'idée est que l'on puisse pratiquer chez soi avec peu de moyens. Notez que ce projet ne requiert pas de scie circulaire.

Le bois utilisé, le bois de construction, en fait du sapin ou de l'épicéa, est particulièrement tendre. Il se travaille bien et des outils de bricoleur, même de «premier prix» suffisent pour se lancer.

Enfin la méthode du «Bois Facile» est bien adaptée pour faire des meubles en bois de palette avec un rendu époustouflant.

En savoir plus :

Outillage et Fournitures

Le matériel pour pratiquer la méthode du «Bois Facile» se résume à peu de choses, peut-être d'ailleurs les avez-vous déjà, ou pouvez-vous les emprunter :

  • Outils
    • Scie sauteuse
    • Perceuse/visseuse
    • Meuleuse d'angle
    • Equerre à tablon
    • Mètre
    • Crayon, Stylo
    • Pistolet à mastic
  • Consommables
    • Lames de scie sauteuse
    • Disques à poncer
  • Fournitures
    • Voliges
    • Vis
    • Colle
  • Facultatif
    • Scie circulaire

Bien sûr quand vous venez suivre le stage tout est disponible à l'atelier : les bon outils et les fournitures. C'est pourquoi vous venez les «mains dans les poches» avec des vêtements qui ne craignent pas les tâches et de quoi vous protéger (gants, bouchons d'oreille...) et bien sûr l'envie de réaliser un bel objet.

En savoir plus :

La construction du meuble étape par étape

1.Couper les planches

Coupe des planches à la scie sauteuse
Coupe des planches à la scie sauteuse

La mesure se fait avec un mètre ruban, le traçage avec une équerre à talon et la coupe à la scie sauteuse.

L'opération ne présente aucune difficulté et peu importe si les coupes ne sont pas très exactes ni vraiment bien droites.

2.Construire trois panneaux

Collage
Collage
Vissage
Vissage

Nous avons besoin de trois panneaux de même hauteur, un pour le dos du meuble et deux autres identiques pour les côtés.

On obtient ces panneaux en assemblant des planches côte à côte à l'aide d'une latte.

On dispose quelques noisettes de colle souple, le «Sikaflex». Nous obtiendrons ainsi un assemblage extraordinairement résistant.

Les vis rentrent toutes seules, c'est un jeu d'enfant. Comme la colle met longtemps à prendre nous avons tout notre temps.

Les vis font office de serre-joint. On pourrait les retirer pour les récupérer le lendemain.

3.Assembler la structure

Le dos et les côtés
Le dos et les côtés
La boîte assemblée
La boîte assemblée

La structure se compose des trois panneaux, droite, gauche et fond, assemblés à angle droit.

Les planches du dessous et du dessus rigidifient l'ensemble.

4.Le plateau du meuble

Construction du plateau
Construction du plateau
Fixation du plateau
Fixation du plateau

Le plateau du meuble est un est un panneau de voliges.

Pour améliorer l'esthétique on a choisi d'augmenter son épaisseur en l'entourant de lattes.

Il reste à le fixer en vissant à travers les planches du dessus.

5.Rebouchage

Aspect du meuble brut
Aspect du meuble brut
Rebouchage des défauts
Rebouchage des défauts

Les défauts sont nombreux : des bouts qui dépassent, les rugosités du bois, les trous des vis provisoires, les têtes des vis définitives et les fentes dues aux mauvaises coupes...

Tout est rebouché avec le «Sikaflex» qui fait aussi office de mastic. Aujourd'hui nous préférons le «Sintobois» qui durci en quelques minutes.

6.Ponçage

Ponçage à la meuleuse
Ponçage à la meuleuse

Enfin le meuble est entièrement poncé à la meuleuse d'angle.

Tout ce qui dépasse est gommé par ce vigoureux ponçage final.

7.Décoration

Décoration chantournées
Décoration chantournées
Mise en place de la frise
Mise en place de la frise
Le tour est joué
Le tour est joué

La boite de base se décore en plaquant des planches pour simuler des montants, ici ils servent aussi de pieds.

On peut plaquer une frise, tracée à partir d'un gabarit en papier puis facilement découpée à la scie sauteuse qui se voit équipée d'une lame dite «à chantourner» pour l'occasion.

Il n'y a plus qu'à la mettre en place, une ultime ponçage et c'est fini !

Un tel meuble se fait en deux jours de stage quand on découvre la méthode. Ensuite avec l'habitude et en se pressant on peut le terminer dans une bonne demi-journée.

En savoir plus :