× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

CONSTRUCTION DE CAISSE A SAVON

Sortir du virtuel

Une activité jubilatoire au contact avec le réel
Une activité jubilatoire au contact avec le réel

Les adolescents sont de plus en plus coupés du monde réel, baignés grâce à l'informatique dans un monde virtuel où tout est facile : on renaît toujours, on ne se fait jamais mal, les voitures et les avions sont faciles à conduire et se réparent tous seul, on finit toujours par gagner...

Le propos ici n'est pas de porter de jugement, toujours est-il qu'en tant que père de famille nombreuse il m'est arrivé de me désoler de voir les enfants passer les belles journées de vacance recroquevillés dans la pénombre devant l'ordinateur.

De plus en plus la technologie favorise les plaisirs nerveux. Tout maintenant a un moteur... qui n'est jamais assez puissant. On est toujours dans l'insatisfaction. Aujourd'hui je comprends enfin le sens des propos de mon père quand il parlait de «bonne fatigue» après un effort physique.

Bref, la question est de trouver un moyen de les faire sortir du virtuel de leur propre gré en y prenant soi-même du plaisir.

La construction d'une caisse à savon, les essais, la participation à une course est un moyen qui a marché au delà de mes espérances.

À cette occasion j'ai eu à rechercher des solutions simples qui pouvaient s'appliquer dans le cadre du bricolage. Elles sortent un peu du cadre du bois-facile car il faut recourir au métal et à la soudure à l'arc (sauf pour le push-car sans direction ni frein).

Cette page indique déjà de nombreuses pistes qui feront gagner un temps précieux au parents bricoleurs. Par ailleurs, pour ceux qui souhaitent un guide vraiment complet, j'ai rédigé un livre sur la construction de caisse à savon sous la forme d'un pdf à télécharger à partir de la Librairie du Bois Facile.

Enfin, comme Pascal et Augustin, vous pouvez venir suivre un Stage pour construire votre caisse à savon. Simplement comme il s'agit d'un projet qui s'écarte de la construction de meubles il faut prendre contact avant de s'inscrire.

Relier les générations

La caisse à savon de Pascal et Augustin construite en stage.

Le grand intérêt que je trouve à ce projet c'est qu'il permet aux adultes de faire vivre concrètement et à peu de frais leur côté enfantin, et aux enfants de participer à leur mesure au projet.

L'adulte apporte ses moyens, son expérience, ses compétences, pour permettre aux plus jeunes de concrétiser le projet avec succès. Il s'agit de ne pas les décourager.

Très tôt, disons à partir du moment où il peut prendre place aux commandes, disons vers 6 ans, un enfant peut réellement prendre part au projet. Pour le choix du look, couper quelques planches, visser des écrous, participer à la décoration, faire les essais... Évidemment cela demande un surcroît de patience et disponibilité de la part de l'adulte.

Toute l'habileté de l'adulte consiste à naviguer avec finesse entre deux écueils :

  • désintéresser le jeune en faisant tout lui-même,
  • le dégoûter en lui laissant trop à faire...

L'idée est de compter sur l'enthousiasme pour déplacer la limite du «trop».

Comme il y aura à souder à l'arc, c'est une bonne idée de prévoir un masque de soudeur pour tous les participants.

Caisses à Savon, Carrioles et Push-Car

Une «vraie» caisse à savon réglementaire : en fait celle-ci est une voiture à qui il ne manque que le moteur.
Une «vraie» caisse à savon réglementaire : en fait celle-ci est une voiture à qui il ne manque que le moteur.

Peut-être comme moi-même avant de participer à une vraie course de «caisses à savon» pensez-vous qu'il s'agit de véhicules construits de bric et de broc, en quelques heures avec un moyen de freinage sommaire.

En fait pas du tout. La «Caisse à Savon» est un sport bien réglementé avec des clubs, une fédération sportive etc... Les véhicules sont des bolides qui dévalent à tombeau ouvert des routes pentues où elles atteignent les 100km/h. On y risque sa vie. C'est pourquoi ils doivent être équipés notamment de freins sur les 4 roues.

Ce n'est pas du tout le sujet ici. Il s'agit de «Carrioles», une activité ludique dans laquelle on ne risque que plaies et bosses et belles émotions.

Tout est dans le choix du parcours : on ne court pas les mêmes risques dans des rues de village raisonnablement courtes et pentues que sur une interminable route de montagne au bord d'un ravin sans fond...

Citons enfin le «Push-Car» qui se pratique sur terrain plat. Le véhicule est plutôt sommaire, il n'a pas vraiment besoin de freins et sa direction peut-être à l'avenant. Il est par contre équipée d'une barre de poussée.

C'est un sport d'équipe dans lequel le conducteur est aussi léger que fin pilote, tandis qu'un individu vigoureux pousse en permanence le véhicule à l'arrière comme il ferait d'un caddie de supermarché (pas comme dans le film «Rasta Rockett»).

Il n'y a pas besoin de pente, le risque est quasi nul, il y a une forte interaction dans l'équipe et on s'amuse fort.

Notez que le très jeunes enfants, fille comme garçon, adorent cette pratique quand ils sont propulsés par un pousseur bienveillant.

Pour conclure disons que vous ne trouverez pas ici «comment faire une caisse à savon», mais plutôt «comment faire une carriole» ou «comment faire un push-car». Cependant j'utiliserai quand même le terme de «caisse à savon» car c'est celui qui excite mon imagination.

Direction

Construction de la direction
Construction de la direction

La direction est le point délicat de la conception des caisses à savon. Certains résolvent la difficulté en construisant un tricycle.

Les caisses à savon les plus rudimentaires ont un essieu avant pivotant que l'on oriente avec les pieds ou une corde. Ce système est facile à mettre en œuvre mais il manque de précision et stabilité.

Le pdf sur la construction de caisse à savon montre comment faire une vraie direction basée sur le parallélogramme déformable, comme sur un vraie voiture. Elle marche du premier coup.

La construction reste simple car tous les angles sont droit, par contre il faut quand même être en mesure de souder à l'arc.

Freins

Frein à disque de VTT
Frein à disque de VTT

C'est à chacun d'estimer la puissance de freinage qu'il estime nécessaire en fonction du terrain d'évolution du bolide. Nous avons vu que le push-car peut s'en passer et que les vraies caisses à savon exigent un freinage ultra performant.

Les systèmes rudimentaires, comme les chaussures ou bien un levier qui appuie sur le sol sont inefficaces. En pratique si l'engin s'arrête avec un tel système... c'est bien parce qu'il est déjà en bas de la pente. Au mieux ces systèmes permettent juste de ralentir un peu.

Pour un freinage raisonnablement efficace il faut agir sur les roues arrières, soit en installant un frein sur une, ou mieux deux roues.

Le livre sur la construction de caisse à savon donne des solutions rustiques pour adapter un vrai frein à disque de VTT sur une roue gonflable de diable (∅25cm) ou de brouette (∅40cm) sans faire de mécanique de précision, juste en soudant à l'arc et en réglant finement un jeu d'écrous.

Il explique aussi comment, plus simplement, installer une barre munie de patins qui frottent sur les pneus arrières.

Suspension

L'élasticitié des planches fait effet de suspension
L'élasticitié des planches fait effet de suspension

Traditionnellement les caisses à savon n'ont pas de suspension et c'est bien dommage. Elles sautent sur les cahots et sont en difficulté dans l'herbe ou dans un chemin de terre, ce qui les cantonne aux voies goudronnées... donc ouvertes à la circulation des voitures.

Du fait de leur suspension en bois, ces caisses à savon prenne un roulis réaliste en virage.

Les caisses à savon du Bois-Facile ont naturellement une suspension. En fait c'est la souplesse des planches qui relient le train avant, le siège du pilote et le train arrière qui fait office de suspension.

Ainsi quand une roue rencontre un obstacle, si celui-ci n'est pas absorbé par le pneu, c'est la roue qui se soulève et absorbe le choc, au lieu de perdre de l'énergie (et donc de la vitesse) en projetant véhicule et pilote vers le haut.

De plus, ainsi suspendu, le véhicule a un comportement trop réaliste. Quand il prend du roulis dans les virages les applaudissements sont au rendez-vous.

Volant

Construction du volant
Construction du volant

Une caisse à savon peut se contenter d'une simple barre ou d'un papillon en guise de volant (comme la direction n'est pas démultipliée la course du volant est d'un peu moins d'un demi-tour).

C'est bien plus amusant de l'équiper d'un volant. Le vrais volants de voiture sont souvent un peu trop grands. Le rayons «piscine» des magasins de bricolage propose des volants utilisés sur les enrouleurs de bâche dont le diamètre convient mieux.

Le pdf sur la construction de caisse à savon montre comment nous avons fabriqué nos volants à partir de fer à béton cintré au marteau, inséré dans du tuyau d'arrosage, le tout enveloppé de ruban adhésif d'électricien.

Attention à bien soigner la solidité de l'assemblage colonne de direction/volant. Il ne faut surtout pas qu'en cas de choc violent la tige de la colonne de direction puisse sortir du volant et venir transpercer la cage thoracique du pilote !!!

Compteur de vitesse

Caisse à savon en pleine vitesse

Le compteur de vitesse est un luxe à ne pas se refuser. Si il est peu probable que pendant la descente le pilote absorbé par la conduite ait le temps de le consulter, arrivé en bas il sera certainement enchanté de connaître la vitesse maximale qu'il aura réussi a obtenir en peaufinant sa trajectoire !

Bien entendu le livre pour construire une caisse à savon explique comment adapter un compteur de vitesse de vélo à l'une des roues.

Le livre sur les Caisses à Savon

Couverture du livre pour fabriquer une super caisse a savon de A à Z

L'expérience acquise au cours de la construction de ces 2 véhicules au look ravageur, très à l'aise sur les cahots grâce à leur suspension tout en bois, et lors de participations à plusieurs courses de carrioles fait l'objet du livre «Caisses à Savon».

Ce pdf à télécharger explique comment fabriquer une caisse a savon de «A» à «Z».

Il présente trois modèles, une «Jeep» à roues de diables, une «Bugatti» à roues de brouettes et une reconstruction de la «Jeep» basée sur les expériences précédentes.

Comme toujours avec le «Bois-Facile» il n'y a pas de «plan de caisse à savon» à suivre à la lettre. Au contraire ce sont des explications claires et fournies, une marche à suivre avec des propositions d'alternatives, pour construire son propre modèle selon ses préférences et en toute liberté.

On peut se le procurer directement sur internet au rayon «Divers de la Librairie du Bois-Facile».

Construction d'un Push Car

Fin prêt pour une séance de Push-Car.
Avec sa barre de poussée la Jeep peut évoluer en terrain plat en mode Push-Car.
Bien que ce Push-Car pour jeune enfant n'ait ni frein ni direction le jeune pilote est aux anges.

Le push-car peut se passer de freins, le pousseur musclé est vigoureux est normalement en mesure d'arrêter le bolide. En plus il n'appréciera guère que le pilote ruine son effort en freinant intempestivement.

Le push-car pourrait aussi se passer de direction. Il faut alors que l'avant soit assez léger. Le pilote, qui devient un passager enthousiaste est plutôt reculé. Il faut aussi que la barre de poussée soit en porte à faux par rapport aux roues arrières. Le pousseur, qui est alors pilote, arrive plus ou moins à alléger l'avant pour tourner. Il peut aussi choisir de tirer le tout avec une corde.

La caisse à savon qui a le look ravageur d'une «Jeep» est transformée sans difficulté en push-car. Il a juste suffit de lui rajouter une barre de poussée qui évoque une arceau de sécurité. Un tronçon de manche de râteau permet d'obtenir une poignée agréable à la main et assez robuste.

Parfois, pour jouer dans le jardin avec de très jeunes enfants, on peut préférer tirer le véhicule avec une corde. De cette façon on a le plaisir de voir son visage réjoui. Le livre pour construire une caisse à savon explique comment attacher la corde de remorquage en «V» au train avant de façon à ce que la direction s'oriente selon la traction pour suivre la trajectoire du joyeux remorqueur. En effet les petits ne sont pas toujours en mesure de conduire.

De par le passé j'ai construit des véhicules du même genre mais électriques : j'y ai pris un plaisir technique mais la frustration était au rendez-vous. L'engin ne va jamais assez vite, n'est jamais assez puissant, tombe en panne, la batterie est toujours déchargée, etc...

Au contraire, avec un push-car, ce sont les éclats de rire et l'euphorie qui sont au rendez-vous, tant pour le pilote que pour le pousseur et les spectateurs.

En savoir plus :

  • Le pdf de présentation du livre sur la construction de caisse à savon
  • «Caisses à savon», le livre en pdf pour fabriquer une super caisse à savon.
  • Les vidéos de Dimitri sur la caisse à savon au look de Jeep et la course de Mérindol.