× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

TOILETTES SECHES

La vie ne s'épanouit que dans ces 10 à 20cm de terre végétale : l'humus.
Envoyer ses excréments dans l'eau est un non-sens.

Le système des toilettes sèches permet de résoudre des enjeux écologiques majeurs : la pollution de l'eau et la perte de l'humus.

En bref, mélanger ses excréments à de l'eau est un non sens. On multiplie leur volume, on en fait une matière abjecte, on favorise la dissémination des germes, on pollue les cours d'eau et la nappe phréatique.

L'humus est la partie vivante de la terre, les quelques 10 à 20 centimètres de profondeur dans lesquels la vie s'épanouit. La déforestation et le labour intensif ont depuis longtemps déjà détruit l'essentiel de l'humus de la France. Les champs sont devenus des surfaces mortes sur lesquelles les cultures ne poussent que grâce à des apports massifs d'engrais.

En adoptant les toilettes sèches, vous transformez vos excréments en un précieux compost, vous recréez (un peu) de l'humus disparu.

Vous contribuez à refermer le cycle de la vie : schématiquement dans le pâturage les animaux mangent l'herbe, leurs excréments font pousser l'herbe et les animaux ont de l'herbe à manger.

Une fois que l'on a compris, adopter le système des toilettes sèches devient une évidence, et faire dans des toilettes à chassed'eau une aberration difficile à supporter davantage...

Comment faire en pratique ? Que vont penser mes visiteurs ? Quel travail au quotidien cela va t-il me demander ? Vais-je passer pour un primitif ?

Un site internet dédié aux toilettes sèches répond à toutes ces questions : www.les-toilettes-sont-seches.com.

Il y a aussi un livre sur les toilettes sèches pour avoir toutes les informations sous la main.

Le livre sur l'abri de jardin indique comment construire une cabane pour les toilettes sèches.

Fabriquer des toilettes sèches

Un siège en bois, un seau de maçon, un abattant WC et le tour est joué.

Fabriquer des toilettes sèches n'est pas bien compliqué : un banc percé d'un trou au diamètre d'un seau de maçon sur lequel on installe un bel abattant de WC classique.

Selon la configuration des lieux on pourra choisir un siège mobile ou un banc fixe installé entre les deux cloisons ou même dans un angle.

Il faut y ajouter un composteur clôt sur les quatre côtés, avec un couvercle.

Il s'agit d'éviter que les chiens (qui raffolent des excréments humains) viennent y farfouiller, d'empêcher les rubans de papier hygiénique de s'envoler dans le voisinnage et d'éviter un dessèchement trop rapide qui nuirait au compostage.

Tout est expliqué dans le livre sur les toilettes sèches.

Stage toilettes sèches

Le composteur fait partie du concept des toilettes sèches.

Bien qu'il n'y ait pas de stage toilette sèches, il est toujours possible de venir fabriquer le siège des toilettes sèches, le composteur ou la cabane (attention au transport au cours d'un stage.

Quoiqu'il en soit, une fois que l'on a fait un meuble en stage, on est à même de continuer chez soi toutes sortes de réalisations.