× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

MEUBLE BAS EN BOIS DE PALETTE

Ce petit buffet, une enfilade ou un meuble TV est construit en bois de palettes

L'œuvre au mur est de Flock

Voici un meuble facile à réaliser avec les astuces du «Bois Facile».

Il est construit à partir de planches brutes, du bois de palette ou de construction, sommairement poncées à la main.

Avec un bon abrasif agrippé sur une cale à poncer qui tient bien en main il suffit de quelques aller et retours pour éliminer les picots du bois.

Pour garder l'aspect «Récup'» on veille à garder la patine du bois. C'est pourquoi le ponçage est léger.

Bien entendu on peut le poncer à la meuleuse d'angle, mais il faut alors s'installer dans un atelier ou à l'extérieur à cause du volume de poussière propulsé dans l'air, et avoir la main légère car l'outil est extraordinairement efficace.

Ses portes sont de simples palissades en bois de palettes. Les planches sont assemblés entres elles par des tasseaux vissés et collés avec un mastic colle extraordinaire : le «Sikaflex».

Comme il est difficile pour un non-professionnel de couper les planches avec exactitude, le haut et le bas des portes risque d'être vraiment trop irrégulier. C'est pourquoi elle sont d'abord découpées volontairement un peu trop longues. Une fois assemblées elles seront recoupées à la bonne hauteur.

Tant pour l'esthétique que pour l'économie les poignées sont confectionnées à partir de simples tasseaux. Le choix des poignées est d'ailleurs un moment agréable : essayer diverses positions, dimensions, orientations, solutions, etc... change complètement le style du meuble. C'est le plaisir de la création.

La pose des portes, en applique sur la tranche des parois du meuble, correspond à ce qui se pratique sur tous les meubles en panneaux de particules. On peut alors utiliser les charnières classiques des meubles de cuisine.

Elles nécessitent un outil spécial pour creuser l'encastrement dans la porte. Autrefois il était réservé aux professionnels, maintenant on se le procure en magasin de bricolage pour 15€. Il se monte sur la visseuse.

Ces charnières sont munies d'un ressort qui maintient les portes fermées, du coup il n'y a pas besoin de loquet.

Elles sont faciles à poser, et surtout faciles à ajuster grâce aux nombreuses vis de réglage. La contrainte est que l'épaisseur des planches, tant de la porte que des parois soit entre 15 et 22mm.

Ces charnières sont conçues pour un meuble basé sur un caisson. C'est pourquoi pour le construire nous avons recouru à la méthode des trois panneaux, plutôt que de commencer par les angles comme le buffet décoré.

Les panneaux sont construits comme les portes, des palissades de bois assemblées par deux tasseaux.

On commence par faire un grand panneau pour le fond. Quant c'est possible, on confectionne les deux panneaux des côtés avec le mêmes planches. De cette façon ils seront de même largeur.

Cette méthode a deux inconvénients : les planches ne doivent pas être (trop) vrillées car on risque alors d'obtenir un meuble tordu et il est difficile d'obtenir des dimensions au millimètre près. Ici nous avions de bonnes planches et les dimensions du meuble ne sont pas imposées.

Le caisson est ensuite équipé des cloisons internes, sur lesquelles on fixera les portes.

Les étagères se rajoutent à l'envie sans aucune difficulté technique : un tasseau à droite, un à gauche et des planches par dessus.

Le plateau vient coiffer le meuble. Il cachera la misère des vis et des fausses coupes du caisson.

Lui aussi est une palissade de planches solidement vissées et collées sur trois ou quatre tasseaux. Pour l'esthétique on veille à le visser par en dessous au prix de quelques contorsions. On aurait aussi pu viser par dessus, mais les vis auraient été visibles... ce qui n'est pas nécessairement un problème.

Les pieds compas qui donnent le style «vintage» au meuble se découpent dans une planche disponible. Ils sont simplement plaqués sur un cadre en planches d'environ 5cm de large un peu plus petit que le meuble. La puissance de la colle et les deux ou trois vis assurent une solidité à toute épreuve. On pourrait sans crainte monter sur le meuble.

Ce cadre est simplement vissé sous le meuble. Les seules vis apparentes sont aux bouts de ce cadre sur les côtés, on ne les remarque pratiquement pas.

Avec de l'expérience et dans les conditions idéales on peut arriver à terminer un tel meuble dans la journée, en pratique il vaut mieux compter sur un week-end.

En stage, comme tous les meubles avec des ouvrants, il faut compter trois journées pour le construire en prenant le temps de découvrir le travail du bois.

En savoir plus :