× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

LA PHOTO DU BUFFET BLEU

Un des premiers meubles

Ce buffet de cuisine est un précurseur des meubles du «Bois Facile».

Ce meuble a été construit en 2001 pour meubler ma cuisine. À cette époque il s'agissait d'une réalisation expérimentale ! Depuis ce sont des centaines de meubles qui ont été fabriqués selon ce principe au cours des stages de fabrication de meuble de l'«Atelier du Bois Facile».

Le voici placé sur une terrasse de Provence à l'ombre d'une treille à l'occasion de la photo. Les meubles de la méthode du «Bois Facile» sont en fait plutôt résistants aux intempéries, ainsi ils conviennent bien à l'aménagement des extérieurs.

La partie basse accueille marmites et casseroles derrière la porte. Celle-ci est à deux battants car la cuisine est exiguë. Une porte à simple battant demandait trop d'espace. Le plaisir de faire soi-même c'est aussi celui de faire comme on veut.

Les portes

Les portes sont une simple palissade de planches. Quand on les ouvre on découvre les deux tasseaux d'assemblage.

Les charnières sont d'un modèle classique que l'on trouve sans difficulté dans les magasins de bricolage. J'ai commis l'erreur de prendre un modèle qui présente deux défautss : d'abord il n'est pas ajustable et ensuite ses ressorts sont trop puissants pour le bois tendre qui est utilisé.

À l'époque je ne connaissais que celles-là, depuis j'utilise plutôt un autre type de charnières bien plus facile à poser et à ajuster : les fiches à visser.

Encastrés ou en applique

Les ouvrants, les portes et le tiroir, sont encastrés dans les ouvertures. Il est important de bien les découper en laissant assez de jeu pour qu'ils fonctionnent bien... mais pas trop pour préserver l'esthétique. En pratique cela est bien contraignant et parfois laborieux.

C'est pourquoi nous préférons souvent poser les ouvrants en applique. Ainsi il suffit que les portes et les façades des tiroirs recouvrent l'ouverture d'environ 1cm, ce qui ne présente aucune difficulté et camoufle opportunément une ouverture qui serait biscornue.

Les tiroirs

La méthode du «Bois Facile» propose un système astucieux pour faire des tiroirs qui coulissent toujours parfaitement sans glissières sophistiquées. Il est expliqué dans le livre sur le buffet. C'est celui auquel on recourt pendant les stages.

En faisant ce buffet je ne connaissais pas encore cette astuce car elle ne m'a été révélée qu'un peu plus tard en observant une table de ferme ancienne. C'est pourquoi le tiroir de ce buffet est monté sur de classiques glissières à roulettes.

Ce système fonctionne parfaitement, pourvu que le meuble soit parfaitement d'équerre, les bords bien parallèles, etc... Ce qui n'est pas vraiment le cas de ce meuble ! L'ajustement des glissières de ce premier tiroir m'a laissé le souvenir d'une opération bien laborieuse !

Maintenant quand j'ai vraiment besoin de monter les tiroirs sur des glissières à coulisse je recours aux astuces expliquées dans le livre sur le vaisselier.

Les caissons

Le buffet est constitué de deux meubles superposés dont les caissons sont exactement de même largeur.

L'esthétique est à mon goût un peu meilleure quand la partie supérieure est un petit peu plus étroite. Le meuble a ainsi l'air plus stable. C'est un point de détail auquel maintenant nous portons attention. Il est rappelé dans le livre sur la construction du buffet et celui sur le vaisselier.

Le bois

Quelques uns des prédécesseurs de ce meuble ont été construits en bois de palette. Maintenant nous préférons le bois de construction, des voliges de 15mm en l'occurrence.

Le bois de palette peut se récupérer, c'est bien son seul avantage. Le bois de construction se transporte bien, est économique (5€/m²) et surtout disponible en longueurs de plus de 120cm et enfin, il n'y a pas besoin de le déclouer !

Finition

Ce buffet est resté quelques années en bois brut. Ensuite nous avons souhaité reproduire un aspect de meuble indien ancien en teck recouvert d'une peinture bleue écaillée.

Pour teinter le bois j'ai eu recours à un produit de traitement du bois extérieur (donc un insecticide toxique, ce qui est une bien mauvaise idée). Il a été recouvert d'une peinture acrylique bleue qui a été légèrement poncée pour faire apparaître le bois... au risque d'enlever la fine couche de bois teinté. Il a enfin été ciré avec un encaustique classique...

Aujourd'hui nous avons des astuces pour obtenir facilement des patines à partir de peinture acrylique et nous utilisons une cire silicone ultra efficace. Elles sont expliquées dans le livre sur la finition des meubles.

En savoir plus :

En stage

Faire un buffet avec portes et tiroirs permet d'apprendre tourtes les techniques.

Un tel meuble se fait couramment en stage. 3 journées suffisent à faire la partie basse et l'expérience aidant 2 journées pour la partie haute.

En savoir plus :

Chez soi

La méthode du «Bois Facile» est destinée au bricoleur peu équipé qui pratique chez lui. Quelques outils, une visseuse, une scie sauteuse et une meuleuse d'angle, même d'entrée de gamme, suffisent à réaliser un tel meuble. Si le stage est la façon la plus agréable d'apprendre, des livres super-bien expliqués permettent de se lancer chez soi.

Le projet avance vite : un meuble peut se finir dans le week-end.

Les Ateliers de Baumaresque

Le recto d'un des flyers des Ateliers de Baumaresque... le précurseur du Bois Facile.

Cette photo a servi comme meuble emblématique pour les «Ateliers de Baumaresque», la structure qui organisait les stages et éditait les livres avant l'«Atelier du Bois Facile» de 2003 à 2011.